Conduite à tenir devant un trouble du cycle menstruel de la puberté à la pré-ménopause

Auteurs: 
N. Bourcigaux
Spécialité: 
MG - Gynécologie-obstétrique
Mots clés: 
Amenorrhée, hypogonadisme, premature ovarian failure, insuffisance ovarienne, PCOS, Syndrome des ovaries polykystiques, hyperandrogénie
Année: 
2012
Publication du mois: 
Non

Les troubles du cycle permanents ou transitoires sont secondaires à une anomalie de l’axe hypothalamo-hypophyso-ovarien ou à une anomalie anatomique utérine ou vaginale. On distingue généralement l’aménorrhée primaire en l’absence de règles chez la jeune fille après l’âge de 16 ans avec ou sans développement pubertaire des troubles secondaires du cycle après la ménarche. Une grande variabilité dans la durée du cycle est habituelle dans les 2 années qui suivent la ménarche en moyenne de 20 à 45 jours et la rythmicité individuelle des cycles est observée entre 19 et 20 ans.
La démarche diagnostique doit comporter un interrogatoire, un examen clinique minutieux et un bilan hormonal. Après avoir éliminé une grossesse, les différentes causes peuvent se classer en 4 types : les déficits  gonadotropes congénitaux ou acquis (tumoral ou inflammatoire), les anovulations chroniques, les insuffisances ovariennes, les anomalies utérines.
Toute anomalie du cycle menstruel doit être explorée.

Fichiers
Pdf à télécharger: